Partners

French National Research Institute for Sustainable DevelopmentL’Institut de Recherche pour le Développement est un organisme pluridisciplinaire reconnu internationalement. C’est un établissement public français placé sous la double tutelle du ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation et de celui de l’Europe et des affaires étrangères. Il porte une démarche originale de recherche, d’expertise, de formation et de partage des savoirs au bénéfice des territoires et pays qui font de la science et de l’innovation un des premiers leviers de leur développement.

Institute Pasteur du Cambodge

L’Institut Pasteur du Cambodge (IPC) est un institut de recherche cambodgien à but non lucratif, créé en 1953 et rouvert en 1992. L’IPC travaille dans le cadre d’une convention signée en 1992 avec le Gouvernement Royal du Cambodge et l’Institut Pasteur (Paris, France) et renouvelée en 2013. En vertu de cette convention, l’IPC opère sous l’égide du Ministère de la Santé cambodgien et de l’Institut Pasteur. La mission principale de l’IPC est de mener des recherches en sciences de la vie et de la santé sur les maladies infectieuses et les pathogènes émergents. L’IPC soutient également la surveillance et la réponse en matière de santé publique grâce à des laboratoires de haute qualité et à des capacités de recherche épidémiologiques et cliniques.

Institute of Technology of CambodiaL’Institut de technologie du Cambodge (ITC) est une école d’ingénieurs fondée en 1964 avec le soutien continu de la part du gouvernement cambodgien et des partenaires académiques et de développement internationaux. L’école offre aux étudiants un enseignement de haute qualité dans les domaines des sciences et technologies de l’ingénierie. La vision de l’ITC est de devenir l’une des meilleures institutions d’ingénierie du pays, avec un fort impact sur la recherche et l’innovation pour la société. L’ITC contribue à maintenir le développement durable, à réduire les inégalités au sein de la société et à améliorer la qualité du système d’enseignement grâce à son mode de fonctionnement, d’admission des étudiants et à son ouverture vers l’étranger.
Institut Pasteur de Nouvelle-CalédonieL’Institut Pasteur de Nouvelle-Calédonie (IPNC) est un établissement secondaire de l’Institut Pasteur, fondation privée à but non lucratif et d’utilité publique. Ses missions sont (1) de développer par des approches pluridisciplinaires une recherche ciblant les problèmes de santé et de santé publique en Nouvelle-Calédonie et dans la région Asie-Pacifique, notamment à travers le Réseau Pasteur international, (2) de partager son expertise en santé publique avec les autorités sanitaires et (3) de participer à la formation des scientifiques et des chercheurs par des enseignements et des formations. En particulier, au sein de l’Institut, l’unité de recherche et d’expertise sur la leptospirose travaille depuis 2015 sur le risque de leptospirose lié à un réservoir environnemental, maladie qui impose son fardeau le plus lourd dans la région Asie-Pacifique. Grâce à cette unité de recherche dédiée, l’Institut Pasteur de Nouvelle-Calédonie a développé plusieurs projets collaboratifs internationaux sur la leptospirose.

The Centre Norbert Elias - CNRS

Le Centre Norbert Elias rassemble des chercheurs de différentes disciplines, tous convaincus que les sciences humaines et sociales forment un tout. Le laboratoire est situé sur le campus de l’EHESS Marseille à la Vieille Charité et sur le campus Hannah Arendt à l’Université d’Avignon. Il regroupe 40 chercheurs, plus de 80 doctorants et une équipe de soutien de 10 personnes travaillant sur l’analyse et la description des mondes sociaux. Issus de trajectoires intellectuelles différentes, les chercheurs s’intéressent à de multiples théories et références sociologiques et historiques. Ils partagent une conception des sciences sociales dans laquelle l’enquête, tant dans les archives que sur le terrain, est une caractéristique essentielle. S’y mêle une attention indéfectible aux formes de description. Au cours des années 2019-2022, la recherche se concentre sur les thèmes suivants : 1) les lieux du politique, 2) la parenté et la famille, 3) les écologies et les soins, et 4) les formes et les processus de la culture. Ces thèmes sont directement liés aux activités des chercheurs. Ce projet scientifique collectif accorde une importance particulière à la comparaison dans le temps et dans l’espace. La diversité spatiale (Europe, Asie, Afrique, Océanie) et temporelle (début des temps modernes et temps modernes) des terrains permet un questionnement renouvelé sur la circulation des biens, des idées et des personnes.